Grand-Pont

 Pendant la première moitié du XXème siècle, Grand Pont a une vie de quartier assez active. A l’époque, le hameau est entouré de champs cultivés. Les fermes (au niveau de l’actuelle Pataterie) cohabitent avec les autres habitations.

L’activité commerciale est très développée. On trouve une multitude de commerces. Les habitants vont à la boulangerie qui existe encore aujourd’hui (bord Nationale). En traversant la route,  on trouve une épicerie poissonnerie et, en allant vers Poitiers, on peut s’arrêter au restaurant de la Colombière. En face, la coiffeuse accueille les familles. Le « Relais de Poitiers » est premier hôtel construit à proximité de la Nationale dans les années 50. A l’origine du projet, M.Fort, un visionnaire, qui pensait que l’activité allait se développer dans ce secteur … Belle intuition !

L’école accueille les élèves de Grand Pont, de Bonnillet et de Preuilly, trop éloignés du centre bourg. Le bâtiment existe toujours et abrite  aujourd’hui l’accueil de Loisirs.

La vie sociale au lendemain de la seconde guerre, c’est aussi les dimanches au dancing « Le Pavillon Bleu » (actuel « Tabac-presse ») ou les assemblées de quartier. Les habitants se réunissent en été pour un moment de convivialité sur l’emplacement de l’actuel parking du Lycée Agricole.

L’originalité de Grand Pont réside en son positionnement sur le passage historique de la « Grande Route de Paris à l’Espagne ». Aux XVIème et XVIIème siècles, le « Grand Chemin », est emprunté par les Rois de France. Les grandes transformations arrivent au XVIIIème siècle : transformer ce qui n’est qu’un chemin sinueux en route de première catégorie.  Un énorme chantier commence, avec le concours de la main d’œuvre locale. La nouvelle route mesure 60 pieds de large et son tracé est calculé au plus droit. La « Route Royale »  puis « Route Impériale » devient alors « Route Nationale 10 », partie intégrante de l’environnement de Grand Pont (aujourd’hui RD910).


Preuilly

Dimanche 28 Mai 2017
19° / 32° Mostly Clear
> Prévisions météos




Rester informer grâce aux alertes.
   © Agence Fauve